Sélectionner une page

Faites-vous votre propre avis sur 
Le HAMAC GONFLABLE

Tout d’abord, c’est quoi exactement un hamac gonflable ? Quand on pense hamac, on visualise le hamac traditionnel. Celui qu’on suspend entre deux arbres à distance idéale. Gonflable? Et bien, c’est la solution astucieuse qui a été trouvée pour reproduire le même confort, son ergonomie qui épouse parfaitement la courbe du corps tout en maintenant pieds et tête surélevés ainsi que son isolation du sol.

A notre avis, la différence est que le hamac gonflable réunit tous les avantages du hamac traditionnel sans les inconvénients du manque de portabilité et des contraintes d’installation. Il a en effet une portabilité optimale, s’installe en un tour de mains et s’adapte à toutes les circonstances et en tout lieu. 

Le hamac gonflable, bon pour mon dos ?

Contrairement à ce que certains pourraient penser, le hamac est excellent pour le dos et le cou. Car le poids du corps y est bien réparti et qu’aucune ligne vient casser sa courbe. Le corps y est lové comme dans un cocon, le hamac étant ergonomique. Ce qui peut soulager d’éventuelles douleurs dorsales et  articulaires. Ce qui explique que de plus en plus de parents optent pour des « porte bébé hamac » ou « écharpe hamac ». On sera tous d’avis pour dire qu’il permet au bébé de bénéficier de la position la plus confortable qui soit pour lui. C’est le principe même du hamac gonflable. En l’adoptant, retrouvez cette sensation agréable et originelle !

Le hamac gonflable pour lâcher mes tensions? Notre avis.

Dans certains services prénataux d’hôpitaux d’Amérique du Sud, berceau du hamac si l’on puit dire, les prématurés y sont installés dans des couveuses qui en sont équipées. Le but étant de leur rappeler leur position dans l’utérus de leur mère. Leur récupération serait incontestablement plus rapide grâce à une baisse de leur fréquence respiratoire et cardiaque. Car toutes les tensions de leur corps sont relâchées.  Et de ce fait, les bébés dépensent moins d’énergie.
Dans un hamac gonflable, lâchez-vous. Relâchez-vous. Reposez-vous ! 

Faire ma sieste au boulot avec un hamac gonflable ? Nos avis ET conseils.

En général, on pique un somme après le repas, quand la digestion se met en mouvement. Et ce même si le repas n’a pas été très copieux ou lourd. Il y a qu’au milieu de notre journée, notre éveil baisse et que le besoin de nous poser, de nous reposer se manifeste parfois fortement. Dans les sociétés très actives, la sieste est souvent déconsidérée, voire méprisée. Aussi, nous rabattons-nous sur café et autres excitants capables de re-stimuler notre énergie.

Mais de plus en plus, la sieste gagne ses lettres de noblesse et de nombreuses entreprises l’autorisent voire la préconisent allant jusqu’à aménager des espaces de repos. Prenant conscience que l’état de  somnolence était contre-productif. 
Le hamac gonflable en l’occurrence est idéal. Une sieste de 10 à 20 minutes est conseillée. Pas plus. Parce qu’au-delà vous passez à un sommeil lent et plus profond. N’essayez pas non plus de vous endormir à tout prix. La relaxation suffit. 

Le relâchement est lest quasiment plus important l’endormissement. Si besoin, quelques techniques d’auto-hypnose ou de sophrologie vous y aideront. D’un point de vue pratique, et si vous disposez d’un espace de repos limité, le hamac gonflable dit auto-gonflable est vite installé et vite rangé. Comme il est plus difficile en intérieur de le remplir d’air, utilisez une petite soufflerie portative. Et le tour est joué !

Comment améliorer le confort de mon hamac ? NOS SUGGESTIONS.

A notre avis, grâce à deux points tout au moins.
Le premier concerne les cas où l’utilisation prévue est longue voire très longue. On peut améliorer le contact de la peau avec la matière du hamac, qu’elle soit en polyester (Tergal) ou en polyamide (nylon).
En camping, un drap sera bienvenu si on compte y dormir. Sur la plage, un grand drap de bain fera l’affaire. Bref chacun peut le recouvrir avec ce qu’il lui sied. En hiver, ce sera une plaid, un sac de couchage ou une peau de mouton.

Le deuxième concerne votre couchage proprement dit dans le hamac. Un hamac très rempli va forcément rendre la courbe de votre corps moins marquée. A l’inverse, s’il y a moins d’air, la ligne de votre corps sera assouplie. Ensuite c’est une question de morphologie. Un hamac gonflable réagira différemment en fonction de votre poids et de votre taille. Donc pour optimiser votre couchage, notre avis est que vous fassiez quelques tests de gonflage au préalable. Et que vous trouviez le volume d’air adéquat.
Si vous êtes à deux et vous voulez vous y coucher, ou vous y asseoir pour en faire un canapé confortable, là encore adaptez le gonflage. En l’occurrence, il nécessitera plus d’air pour plus de fermeté. Testez ! 

La portabilité. Un vrai avantage ?

C’est quand même génial de pouvoir transporter son cocon dans son sac à main ou son sac de plage, dans sa boite à gant, le porte bagage ou panier de son vélo ou encore son sac à dos !
Il est léger et pas plus grand qu’une bouteille d’eau.

Si vous partez en randonnée ou en trekking VTT, et que le poids transporté est calculé au gramme près, choisissez les plus compacts et légers.

Un cocon tout terrain ?

Que ce soit à la plage, au camping, en randonnée, sur un festival, votre terrasse, votre jardin et celui du voisin, au bord d’une piscine ou encore au bureau, le hamac gonflable s’adapte selon tous les avis quasiment à toutes les surfaces. A condition bien évidemment qu’il n’y ait rien de coupant au sol. Emportez-le dans les lieux les plus insolites !

Comment gonfler MON hamac?

Voilà un des points forts qui fait, à notre avis, incontestablement son succès ! Les hamacs gonflables au vent ou à l’air, sans pompe, sont dit parfois auto-gonflables. En réalité, ils ne le sont pas vraiment puisqu’ils nécessitent votre intervention. Il y a un coup de main à prendre, mais ça va très vite.

En plein air, une petite chorégraphie s’impose en exécutant un balayage de droite à gauche et vice et versa. A moins que vous ne préfériez courir dans le vent. En un tour de mains, l’air est dans le sac ! Ne reste plus qu’à le fermer. Un petit clic et … Hop ! On peut se jeter dessus. De la même manière, le dégonflage est un jeu d’enfant.
En intérieur, la masse d’air étant un peu plus difficile à faire rentrer, faites preuve d’un peu de patience. Ou alors, pour le bureau ou la maison, équipez-vous d’une petite pompe électrique. Il en est à brancher sur secteur, d’autres carrément autonomes.

QU’EN EST-IL DU hamac gonflable QUAND IL FAIT chaud et froid ?

Il faut savoir que les matériaux utilisés, que ce soit le polyester (ou Tergal) ou le polyamide (ou nylon) résistent bien aux UV et à la chaleur.  Donc à notre avis, avec un hamac gonflable vous isolant du sol, vous serez bien mieux protégé de la chaleur. Si malgré tout, vous avez trop chaud, il suffit de le rafraîchir en l’aspergeant d’eau. Ou de rajouter une serviette de bain mouillée. Le hamac gonflable a par ailleurs, du fait de l’imperméabilité du matériau, la propriété de sécher très vite.

En hiver, le fait d’être isolé du sol est d’autant plus appréciable. Pour avoir plus chaud encore, vous pouvez rajouter une couverture dessus avant du vous y coucher. Dans tous les cas, vous aurez forcément moins froid qu’en étant étendu à même le sol sur un matelas. Pour les enfants notamment, en été comme hiver, c’est un couchage d’appoint formidable !

Alors votre avis est fait ?

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.